Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 11:06
Tour de France 62+

A la  fin de l'année scolaire 1962, j'ai 10 ans, je vais partir en colonie de vacances, mes parents m'achètent un appareil photo EURA-Ferrania. 

Je l'ai retrouvé à l'occasion du déménagement du grenier de la maison familiale.

Tout en plastic, format 6/6. 

Avant de partir en vacance je vais l'essayer. Ca tombe bien, cette année là Saint-Gaudens est ville étape du Tour de France. 

C'est les premières photos que je fais. 

A en juger par les négatifs, les résultats ne devaient pas être fabuleux, mais je suppose que je devais être absolument fier de ces photos. 

Celles-ci ont été tirées dans Photoshop à partir des négatifs scannés retrouvés dans les pochettes d'origines avec l'appareil. 

Ferrania 
 

Mon père avait bricolé et installé, dans le garage, un agrandisseur en suivant les plans trouvés dans la revue "Mécanique Populaire".


MECA-POP-58-1951.jpg

 

Revue pleine de bricolages illustrés et délirants qui ont occupés mes dimanches pendant un certain temps (pour les curieux faire une recherche Google image pour avoir un choix des couverture proposées. Un jour de grande disette photographique, je scannerai les couvertures, j'ai aussi retrouvé la collection complète dans le grenier). 

Après, j'ai continué à prendre des photos avec le Semflex de mon père. 

J'ai commencé à vraiment aimer ça après un voyage scolaire à Londres voir l'Album LONDRES 68.
A suivre… 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Patrick Flandrin 05/01/2010 09:09


Jolie évocation.
Retrouver ses premières photos est quelque chose de très émouvant. Quoiqu'on en dise, beaucoup de "premières fois" sont des instants fugitifs dont les circonstances nous échappent souvent et dont
le souvenir s'évanouit avec le temps. Des instants à la fois importants sur le moment mais fugitifs et banalisés dans la durée (comme peut l'être le passage d'un peloton du Tour de France…). Et la
photo qui en garde trace a l'avantage de pouvoir nous rendre ces instants, autant en nous y replongeant comme acteurs que, d'une façon complémentaire, comme spectateurs de nous-mêmes.


Jerome 20/12/2009 21:42


Quatre decenies de photographie, je suis admiratif. J'espere pouvoir garder l'interet aussi longtemps, tres bon billet


Anouk 20/12/2009 17:44


Je trouve très conviviale, cette tranche de vie autour de la photographie. On vous écoute raconter, on regarde. Le web, cela peut être dans cet esprit là, montrer et raconter dans le respect et le
dialogue. Le bouquin de Kandinsky sur l'étagère ne m'a pas échappé.


zadddie 20/12/2009 13:55


Celle de droite avec le garçon au premier plan n'est pas mal....
Quelle chance tu as eu, que ce papa deja photographe et donc un peu artiste,... meme si je suis tres fière du mien, qui ne l'est pas du tout (rêveur...)