Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 09:53

Galeries Lafayette Paris

SAPIN MARRONIER de NOEL - Galerie Lafayette Paris . 1997 (on peut cliquer sur l'image pour voir tout les défauts)

Je me souviens quand Photoshop n'était pas encore dans l'ordinateur, c'était un véritable plaisir de découper toutes ces photos pour les assembler, ce n'était pas grave si tout n'était pas raccord. C'était plus rigolo. 

Maintenant en plus d'avoir Photoshop, qui coute plus cher qu'un cutter mais qui est moins dangereux, quoi que, je me demande si les vigiles des Galeries Lafayette, pour des raisons qui m'échappe, ne mettraient pas, illico presto, un terme à ces prises de vue ludiques.  

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

destokage grossistes 29/01/2013 11:40

super article et le sujet est très intéressant, je vais le partager avec mes amis sur internet, Vraiment merci et bonne courage !!

lirinar 23/12/2010 11:12


Tu pourrais aussi tenter ceci: http://1.bp.blogspot.com/_3daWmT7PPCY/TCENu4piz0I/AAAAAAAAF30/uxWrpIorVYw/s1600/c813405fed.jpg


lirinar 23/12/2010 11:07


Fiou quel travail! Pour un très bon résultat. La multiplication des cadres aide à prendre la dimension du champ.

Un photographe-dont-je-ne-me-souvient-plus-du-nom fait des portraits sur pied composés de dizaines de timbres postes pris au téléobjectif. L’image finale est grossièrement recomposée et
l’observateur s’amuse l’œil à reconstituer la scène, détecter les défauts ou se focalise sur le cadrage d’un détail. La photo prend une autre dimension.